@Yodamanu's street photo blog. All photos shot by me unless specified otherwise. Le blog de @Yodamanu. Street photo et tests de matériel.
Untitled, Barcelona, June 2013. 

Untitled, Barcelona, June 2013. 

Santa Catarina, Barcelona, June 2013.

Santa Catarina, Barcelona, June 2013.

Salon Chambre verte Chambre rouge Chambre orange Chambre du fond Cuisine Salle à manger Salon

Papier-peint, St-Pierre de Chartreuse, December 2012.

Awesome 70’s wallpapers and various items hung in the flat I spent lots of winter vacations in.

Ce qui est étrange avec les murs de cet appartement, où je passe une à deux semaines par an depuis que je suis tout petit, c’est que je n’arrive pas à les trouver moches. J’ai passé ici suffisamment de bons moments pour les considérer comme un pan de mon univers mental, une relique de mon enfance. Y toucher serait pour moi sacrilège - et une insulte à l’esprit disco-funk qui a soufflé sur les décorateurs au moment du choix.

De même, j’apprécie St-Pierre de Chartreuse, le village où est née ma grand-mère maternelle, la propriétaire de cet appartement, pour sa relative immuabilité. Certes, cette petite station de ski (900-1800 m) lutte pour trouver un modèle de développement qui intègre la rareté grandissante de la neige. Mais pour l’essentiel, St-Pierre à 7 ans ou à 37, c’est un peu la même. Les souvenirs en plus, la vie devant soi en moins.

(#Leica, #Summilux M 35mm f1.4 asph., #Streettogs)
J’ai cherché à équilibrer les lignes de stationnement et le drapeau pour la compo. Et j’ai trouvé marrant d’isoler les pieds dans un petit triangle en bas à droite. La réalité non reflétée se retrouve reléguée dans trois coins. Sur ce plan, la photo marche bien.
Pour le reste, c’est de l’Ilford XP2 à 400 avec un objectif fermé à 5.6, pour un piqué maximum avec le Summilux.

(#Leica, #Summilux M 35mm f1.4 asph., #Streettogs)

J’ai cherché à équilibrer les lignes de stationnement et le drapeau pour la compo. Et j’ai trouvé marrant d’isoler les pieds dans un petit triangle en bas à droite. La réalité non reflétée se retrouve reléguée dans trois coins. Sur ce plan, la photo marche bien.

Pour le reste, c’est de l’Ilford XP2 à 400 avec un objectif fermé à 5.6, pour un piqué maximum avec le Summilux.

(#NYC, NY, septembre 2011, #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4.
Le parallèle entre les restes de la jetée et les gratte ciel m’a semblé intéressant. Le problème était, une fois encore les lumières hyper crues du début d’après-midi. J’ai donc monté mon filtre jaune, je suis passé en RAW pour garder de la souplesse et j’ai (sous) exposé pour garder de la matière dans l’eau.
En post-traitement, j’ai bien assombri les pilotis, mais j’ai gardé de la nuance en arrière-plan. Rétrospectivement, j’aurais peut-être dû noircir les buildings pour renforcer le parallèle.

(#NYC, NY, septembre 2011, #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4.

Le parallèle entre les restes de la jetée et les gratte ciel m’a semblé intéressant. Le problème était, une fois encore les lumières hyper crues du début d’après-midi. J’ai donc monté mon filtre jaune, je suis passé en RAW pour garder de la souplesse et j’ai (sous) exposé pour garder de la matière dans l’eau.

En post-traitement, j’ai bien assombri les pilotis, mais j’ai gardé de la nuance en arrière-plan. Rétrospectivement, j’aurais peut-être dû noircir les buildings pour renforcer le parallèle.

(NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4)
Les ombres, j’adore, à l’envers, je préfère. C’est plus drôle à composer et l’ordinaire devient vite inquiétant. (Accessoirement, ça m’évitait une photo du Brooklyn Bridge avec des haubans plein partout.)
La difficulté tient dans la recherche des lignes qui structurent la composition: en inversé c’est plus coton. En l’espèce, la ligne blanche m’a bien rendu service. A l’édition, j’ai poussé le contraste comme d’habitude, pour approcher le rendu de la XP2 et de la Tri-X poussée, mes deux émulsions préférées.

(NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4)

Les ombres, j’adore, à l’envers, je préfère. C’est plus drôle à composer et l’ordinaire devient vite inquiétant. (Accessoirement, ça m’évitait une photo du Brooklyn Bridge avec des haubans plein partout.)

La difficulté tient dans la recherche des lignes qui structurent la composition: en inversé c’est plus coton. En l’espèce, la ligne blanche m’a bien rendu service. A l’édition, j’ai poussé le contraste comme d’habitude, pour approcher le rendu de la XP2 et de la Tri-X poussée, mes deux émulsions préférées.

(#NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux 35mm f1.4 asph, iso 160, f16, 1/750 s.; filtre jaune moyen)
J’ai essayé de faire jouer le contraste entre la silhouette de gauche, super relax, et les passants qui se baladent sur les bords de l’Hudson. Je voulais juste que le gars tourne la tête vers la/les silhouettes au second plan. Après plusieurs essais, j’ai fini par avoir un jogger dans une pose dynamique, qui donne une cohérence à la photo.
Techniquement le diaphragme est fermé à mort pour avoir une profondeur de champ maximale. Et j’avais gardé le filtre jaune moyen pour éviter que les hautes lumières soient cramées.

(#NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux 35mm f1.4 asph, iso 160, f16, 1/750 s.; filtre jaune moyen)

J’ai essayé de faire jouer le contraste entre la silhouette de gauche, super relax, et les passants qui se baladent sur les bords de l’Hudson. Je voulais juste que le gars tourne la tête vers la/les silhouettes au second plan. Après plusieurs essais, j’ai fini par avoir un jogger dans une pose dynamique, qui donne une cohérence à la photo.

Techniquement le diaphragme est fermé à mort pour avoir une profondeur de champ maximale. Et j’avais gardé le filtre jaune moyen pour éviter que les hautes lumières soient cramées.

Avec des gens dedans (ou pas)

En théorie, même pour du paysage ou du paysage urbain, inclure un personnage dans le cadre, c’est mieux. Ne serait ce que pour des questions d’échelle. Là pourtant, je préfère la version vide, plus évocatrice à mon goût. C’est un des charmes de la photo, il y a des tas de règles et des tas de fois où elles ne s’appliquent pas.

(Dans les deux cas, NYC, NY, septembre 2011; Leica M9, Summilux M 35mm f1.4 asph. Iso 250, f16, 1/180 s.)

(NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4 asph; iso 160, f4.8, 1/1500 s.)
Avant de prendre celle-ci, je suis, en bon touriste, pantois devant l’arrière plan. Je cherche juste quelque chose à mettre devant. La demoiselle à talons, le pigeon entre les deux bancs et la personne qui tourne la tête donnent de la dynamique à une scène plutôt figée.
J’ai prêté attention à éviter que la tête enrubannée n’atterrisse pas dans le pont. De même, j’ai bien vérifié avant de déclencher que la tête de droite se trouve dans le prolongement du pont.
J’avais par ailleurs monté un filtre jaune moyen pour garder un maximum de matière dans le ciel. La lumière du début d’après midi étant, par nature, trop crue, sans filtre tout est cramé, même si en DNG on peut s’en sortir après coup. Mais ça demande un tantinet plus de boulot lors de l’édition de la photo. Là, j’ai juste converti en N&B et travaillé sur les contrastes. Le vignettage est dû au filtre, je l’ai laissé parce qu’il ferme bien la photo.

(NYC, NY, septembre 2011; #Leica M9, #Summilux M 35mm f1.4 asph; iso 160, f4.8, 1/1500 s.)

Avant de prendre celle-ci, je suis, en bon touriste, pantois devant l’arrière plan. Je cherche juste quelque chose à mettre devant. La demoiselle à talons, le pigeon entre les deux bancs et la personne qui tourne la tête donnent de la dynamique à une scène plutôt figée.

J’ai prêté attention à éviter que la tête enrubannée n’atterrisse pas dans le pont. De même, j’ai bien vérifié avant de déclencher que la tête de droite se trouve dans le prolongement du pont.

J’avais par ailleurs monté un filtre jaune moyen pour garder un maximum de matière dans le ciel. La lumière du début d’après midi étant, par nature, trop crue, sans filtre tout est cramé, même si en DNG on peut s’en sortir après coup. Mais ça demande un tantinet plus de boulot lors de l’édition de la photo. Là, j’ai juste converti en N&B et travaillé sur les contrastes. Le vignettage est dû au filtre, je l’ai laissé parce qu’il ferme bien la photo.

#NYC: #Lomo girl will shoot you to death.
(NYC, NY, septembre 2011. Leica M9, Summilux M 35mm f1.4 asph; iso 800, f16, 1/125 s.)

#NYC: #Lomo girl will shoot you to death.

(NYC, NY, septembre 2011. Leica M9, Summilux M 35mm f1.4 asph; iso 800, f16, 1/125 s.)

Loading... No More Posts Load More Posts